Comment brancher un disjoncteur différentiel ?

Le disjoncteur différentiel est un dispositif électrique qui protège les circuits des surcharges et court-circuit ainsi que de l’électrisation. Généralement installé entre le disjoncteur général et la ligne à protéger, ce dispositif est réservé aux appareils à protéger à tout prix, notamment les appareils précieux comme les équipements informatiques ou le congélateur. A l’instar des services d’un électricien, il est tout de même utile de connaître quelques opérations électriques comme le branchement du disjoncteur différentiel. Voici un aperçu.

Les fonctions du disjoncteur

Le disjoncteur a pour principale fonction de protéger les appareils des risques liés à l’électricité. Il peut intervenir en cas de dysfonctionnement des appareils pour une mise hors tension alors que les autres circuits continuent leur fonction normale. Il intervient aussi en cas coupure d’électricité, cas très fréquent, pour assurer que l’appareil continue de fonctionner sans danger. Le congélateur par exemple devrait toujours être muni d’un disjoncteur car c’est un appareil mis sous-tension à longueur de temps. Il est possible de faire un test du disjoncteur par le bouton dont il est équipé. Cette vérification est recommandée une fois par mois. Si telles sont les fonctions du disjoncteur différentiel, comment faire pour l’installer ?

Comment brancher un disjoncteur différentiel ?

Branchement du disjoncteur différentiel, mode d’emploi

Pour effectuer le branchement de ce dispositif électrique, il faut avant tout vous munir des équipements nécessaires à savoir un tournevis voltmètre, des chaussures en caoutchouc ou par défaut, un tapis en caoutchouc et le disjoncteur lui-même. Commencez par préparer le tableau de répartition en dégageant toute eau stagnante avoisinant ce dernier.

Comme dans tous travaux électriques, le courant de la maison doit être totalement débranché. Veillez à ce que ce soit bien fait pour éviter tout type d’accident. Ensuite, vous pouvez soulever le capot de protection du tableau électrique. Puis, à l’aide du voltmètre, effectuez un test sur le disjoncteur. En principe, vous ne devez enregistrer aucune tension. Dans le cas contraire, il y a d’autres opérations à faire avant d’installer le disjoncteur différentiel.

Vient alors le branchement proprement dit qui se fait par l’insertion du disjoncteur sur le rail, en amont des autres dispositifs, puis par le raccordement de tous les fils neutres et des fils de phase d’alimentation générale au circuit préalablement défini pour la protection en veillant à faire correspondre les couleurs notamment le bleu pour les neutres et le rouge pour les phases d’alimentation.

Il est à noter qu’un disjoncteur différentiel ne peut fonctionner normalement qu’après une mise en terre de toute l’installation. Il s’agit d’une des normes établies pour les installations électriques.

Bref, si vous vous sentez l’âme d’un électricien, vous pouvez éventuellement faire vous-même votre installation de disjoncteur. En cas de doute, il vous reste l’option « électricien » pour remettre l’opération entre les mains d’un expert. C’est aussi un moyen de réduire les risques que le branchement peut engendrer. Quoiqu’il en soit, n’oubliez pas de vérifier de temps en temps l’état de votre disjoncteur à l’aide d’un test via le bouton sur le dispositif. Une fois par mois suffira.