comment fabriquer chauffe eau solaire

En hiver, l’usage d’un chauffe-eau se fait agréablement sentir. Pourtant, dans sa version la plus courante, donc électrique, la facture risque de gonfler énormément. C’est la raison pour laquelle, de plus en plus de ménage oriente leur dévolu vers le chauffe-eau solaire. La question qui se pose est de savoir comment fabriquer chauffe-eau solaire ? La réponse en quelques lignes.

Mode de fonctionnement du chauffe-eau solaire

Pour transformer l’eau froide en eau chaude, le chauffe-eau tire chaleur à partir du rayonnement solaire. Il utilise ainsi un capteur spécialement conçu à cet effet et transmet l’eau à température ambiante, naturellement chauffée, dans une cuve de stockage. Une fois l’eau chaude utilisée, de l’eau froide prend sa place et le même mécanisme se répète. Afin de garder la chaleur acquise, entre les capteurs et le ballon, le chauffe-eau solaire a recours à un réseau de tubes avec antigel. En ce qui concerne la circulation du liquide, elle passe par un circulateur ou par thermosiphon. Ainsi, pour fabriquer un chauffe-eau solaire, la liste de course à réaliser comprend des capteurs dans un châssis et une cuve pour stocker et isoler l’eau froide. Mis à part ces deux éléments, il est aussi nécessaire de faire l’acquisition d’une canalisation, afin de laisser le fluide caloporteur antigel circuler. L’ensemble du système doit aussi comprendre un agencement sécuritaire, ainsi qu’un réducteur de pression.

Fabrication des éléments clés du chauffe-eau solaire

La première tâche à réaliser commence par la fabrique du caisson ou du châssis pour mettre le réseau de tuyau fait de cuivre ou de l’absorbeur. Pour un châssis en métal, le cadre doit reposer sur un appui à angle précis,pour pouvoir disposer les capteurs dans la bonne situation par rapport au soleil. Son orientation n’est pas un hasard, mais se calcule en tenant compte des saisons. Puisque le support est fixe, le mieux est de penser à l’inclinaison du soleil pendant l’hiver. C’est en effet à ce moment que le besoin d’eau chaude sanitaire est optimum. Pour la partie intérieure du châssis, il est nécessaire de placer un isolant composé d’expansé, de polystyrène ou encore de laine de roche entre autres. En ce qui concerne l’absorbeur, cette partie comprend un réseau de tuyauterie en cuivre raccordé entre eux. Cet ensemble sera ensuite moulé sur des plaques d’aluminium soudé suivant la tôle ondulée. La totalité installée est dès lors couverte de peinture noire mate, capable de supporter une haute température. Pour le respect de la dilatation des matériaux utilisés, il est nécessaire de placer des cales s’interposant entre châssis et absorbeur. Ce dernier est mis dans le châssis par-dessus les cales. Il faut par la suite fermer avec une vitre d’une épaisseur de 3 mm le châssis. Le verre est fixé par des cornières faites en métal. Pour ce qui est du ballon de stockage du chauffe-eau solaire, il est possible de faire usage d’ancien cumulus. Il suffit d’enlever son isolant et récupérer uniquement la cuve en inox. Il convient de le ranger dans un fût de plastique plus grand isolé de l’intérieur. Il faut par la même occasion, établir les buses, afin d’assurer l’échange eau chaude-eau froide. L’ensemble doit être isolé et habillé de l’extérieur. Il est évidemment nécessaire de placer les entrées et les sorties d’eau, mais aussi les thermomètres de contrôle et la sonde.