Comment mettre aux normes une installation électrique ?

Une installation électrique défectueuse menace la sécurité d’un logement. Elle peut en effet provoquer divers accidents domestiques pour ne citer que l’électrocution et l’incendie. Pour prévenir les dangers, il faut réparer les dégâts à temps. Il est même recommandé de réaliser une mise aux normes de l’électricité. Le but est de rendre l’installation plus fiable. Le problème, c’est que l’opération est vraiment difficile. Voilà pourquoi, il ne faut pas jouer au bricoleur et s’aventurer à tout prendre en charge. L’intervention d’un électricien est essentielle. Découvrez comment procéder.

Un diagnostic pour débuter

Les travaux de mise en conformité ne peuvent débuter qu’après un diagnostic électrique. Il s’agit d’un contrôle technique réalisé par un expert. Ce dernier a pour mission de détecter les éventuels dangers représentés par l’installation électrique défectueuse. Son travail se réalise en quelques étapes. En fait, le professionnel va vérifier point par point le circuit existant. Il va commencer par examiner si les fils et les câbles du tableau électrique sont branchés comme il se doit. Ensuite, il étudie le circuit de mise à terre. Son but est de déterminer s’il fonctionne bien car dans le cas contraire, les occupants du logement sont exposés au danger de décharge électrique.

Comment mettre aux normes une installation électrique ?

Bien entendu, le professionnel vérifie aussi l’état et le fonctionnement des divers équipements qui constituent l’installation électrique. Après le contrôle, le diagnostiqueur rédige son rapport. Il indique si l’installation est conforme ou non aux normes d’électricité en vigueur. En cas de non-conformité, il recommande une rénovation complète. Les travaux sont plutôt lourds car il est parfois nécessaire de réinstaller complètement le réseau.

Les préparations à faire

Mettre aux normes une installation électrique, c’est l’élaborer selon la norme NF C 15-100. Avant de commencer les travaux, il faut d’abord dresser un plan de pose. C’est loin d’être un travail simple. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il faut faire en sorte que la nouvelle installation garantisse un meilleur confort d’usage aux occupants du logement et qu’elle dispose d’un meilleur rendu visuel. Ainsi, la position de tous les matériels électriques et des fils qui les relient est à choisir avec savoir-faire.

Evidemment, il est tout aussi important de bien sélectionner les matériels qui vont former le réseau électrique. Il est maintenant temps d’opter pour des dispositifs plus efficaces, résistants, à la pointe de la technologie et sécurisants. A titre d’exemple, le tableau électrique muni de porte-fusibles à broche est à remplacer par un coffret doté de meilleures protections. Il faut entre autres parler des disjoncteurs différentiels qui peuvent déclencher la coupure du courant en cas de surtension ou de court-circuit. Les prises doivent aussi être de bonne qualité. Il faut miser sur les modèles équipés d’obturateurs d’alvéoles.

Déroulement des travaux

Les travaux débutent par le remplacement du tableau électrique. Mais avant de s’y lancer, il faut avoir comme réflexe de couper le courant. Le nouveau coffret est à raccorder à la terre avec des câbles dont la dimension est adaptée à la puissance du circuit. Ensuite, il faut installer les prises de courant et les autres matériels comme les interrupteurs, en choisissant soigneusement leur emplacement et leur nombre. En même temps, il est nécessaire d’organiser la position de chaque appareil électrique disponible dans la maison, y compris les éclairages, de façon à ce qu’ils puissent accéder facilement à une source d’alimentation.

Notons que le professionnel chargé de réaliser la mise en conformité doit parfois faire quelques travaux de maçonnerie. C’est le cas s’il a choisi d’encastrer certains câbles. Son travail s’achève par le raccordement. C’est l’étape la plus technique et la plus cruciale. Le fonctionnement de la nouvelle installation en dépend. Ainsi, il ne faut pas improviser. Notons qu’il est possible d’intégrer des équipements domotiques dans le nouveau réseau pour un contrôle plus simple. Après les travaux, il est nécessaire de bien vérifier la conformité de l’installation électrique. C’est ensuite qu’on peut lancer le branchement.

Partagez :