Pourquoi utiliser une prise de terre ?

Toute installation électrique qui se respecte doit être composée d’une prise de terre. En effet, il s’agit d’un dispositif très sécurisant pour les foyers. Elle protège surtout contre l’électrocution qui peut arriver à tout moment dans la maison pour diverses raisons, même si nous faisons très attention. Au lieu de prendre le risque d’une électrocution, il vaut mieux prévenir que guérir. Zoom sur les principales utilités de la prise de terre.

Une prise de terre à quelles fins ?

La prise de terre protège avant tout contre l’électrocution. Elle permet une évacuation du courant par défaut vers la terre dans le cas d’un appareil mal isolé ou d’une perte de puissance électrique. Au lieu de toucher les personnes physiques sous la forme d’une électrocution, le courant est reconduit sous la terre par le biais d’un conducteur métallique enterré.

Cette prise permet aussi de neutraliser les champs électriques susceptibles d’être rayonnés par les structures en métal d’une maison ou d’un bâtiment, les carcasses des appareils électriques et même certains luminaires.

Pourquoi utiliser une prise de terre ?

Son fonctionnement consiste en un raccordement de tous les éléments susceptibles de propager de la puissance électrique dangereuse à la prise enfouie sous la terre. Ces éléments peuvent concerner les prises, les points lumineux des installations électriques et même les canalisations ainsi que les parties métalliques de l’habitation. Par accident, ces éléments peuvent être en contact avec le courant électrique à défaut de la prise de terre.

Mieux comprendre le fonctionnement et les caractéristiques

Pour mieux en comprendre le fonctionnement, prenons un exemple simple mais concret. Dans le cas où le câble d’alimentation de la machine à laver n’est pas enveloppé et qu’il y a un contact entre les fils électriques et la machine, celle-ci devient pratiquement dangereuse. Vous risquez une électrocution à coup sûr si vous la touchez. Alors qu’avec une prise de terre, le courant est directement redirigé vers la terre et vous ne courez aucun risque.

En tant que receveur de puissance électrique, la prise de terre doit disposer d’une certaine résistance qui dépend du type de sol, de sa nature, de son humidité et de la surface de contact entre le métal et la terre. Pour une meilleur résistance, il est possible d’utiliser de la terre végétal ou d’ajouter au sol du charbon en poussière ou de la limaille métallique.

Pour son emplacement, la prise de terre doit être enfouie à au moins un mètre sous le sol. Son efficacité sera ainsi augmentée et ce, quel que soit le climat. Pour atteindre les couches géologiques de faible résistance, on peut ajouter un piquet de terre enfoncé à plusieurs mètres sous la terre.

Vous aurez aussi besoin d’un sectionneur de terre ou coupe-terre pour mesurer la quantité d’électricité que la prise de terre est capable de laisser passer. À la différence de l’interrupteur différentiel qui coupe le circuit pour éviter l’électrocution, la prise de terre absorbe la puissance qui est redirigée vers elle.

Pour garantir la fiabilité de l’installation, il est préférable de faire appel à un électricien qui maîtrise bien ce domaine. Outre l’installation, ce professionnel procède aussi à un test de la prise de terre à l’aide d’appareils spécialisés. Dans le cas d’une nouvelle installation dans une nouvelle construction, le ceinturage à fond de fouille par un câble en cuivre nu d’environ 25 mm² de section est recommandé. S’il s’agit d’une habitation déjà existante, vous avez le choix entre ce câble en cuivre nu, des piquets en acier galvanisé et des piquets de cuivre.

En somme, la prise de terre est un moyen efficace pour se protéger contre l’électrocution, principal risque, et contre les champs électriques divers. Sa résistance dépend du type de sol de l’emplacement et de la terre qui entoure la prise de terre. Il faut néanmoins éviter les lieux où il y a des risques de corrosion ainsi que les endroits avec des perturbations électriques susceptibles de toucher le dispositif comme la prise de terre d’un transformateur, par exemple.

Bref, le coût du dispositif varie également selon le type et l’efficacité. Il est préférable de se fier aux bons conseils d’un électricien pour acquérir le bon produit. N’ oubliez pas non plus de vous renseigner sur les normes qui régissent les systèmes électriques à savoir la NFC 15-100.